JOSEPH RATZINGER ET L'ORTHODOXIE

Conférence du nouveau groupe étudiant à Constantinople 2014


Joseph Ratzinger et l'orthodoxie

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rapport

 

 

 

Voyage du New Student Circle à Constantinople pour commémorer le baiser fraternel il y a 50 ans [1]

 

Du 1er au 4 mai 2014, le nouveau groupe étudiant Joseph Ratzinger / Pape Benoît XVI. dans le cadre de la rencontre nationale annuelle à Constantinople / Istanbul pour célébrer le 50e anniversaire du baiser fraternel entre le Pape Paul VI. et commémorer le patriarche œcuménique Athénagoras Ier et honorer cet acte, d'autre part traiter scientifiquement le sujet « Joseph Ratzinger et l'orthodoxie ». Le groupe d'étudiants était accompagné du Pape émérite Benoît XVI. nommé mentor du cercle, le cardinal de curie Kurt Koch, ainsi que trois membres du « vieux » cercle des étudiants. La réunion a commencé le 1er mai par une visite au monastère de la chorale (aujourd'hui un musée) et une célébration eucharistique dans l'église catholique romaine Antonius de Pera, présidée par le cardinal Kurt Koch. Nous nous sommes particulièrement souvenus du baiser fraternel et avons prié pour les deux chefs d'église, le pape François et le patriarche Bartholomée.

 

Le deuxième jour, après le service du matin, nous avons visité l'église de la Sagesse divine, Sainte-Sophie, qui est maintenant un musée. Nous avons admiré les fresques et la construction de la "grande église de Constantinople" et nous nous sommes arrêtés dans une prière silencieuse pendant la visite de l'église dans des lieux spéciaux - toute prière publique est interdite. Après la visite de l'église, nous avons conduit du port d'Istanbul à l'île de Chalki. Là, l'abbé du monastère de Chalcis, le métropolite Elpidophoros Lambriniadis de Brusa, nous a chaleureusement accueillis pendant le déjeuner. Après le renforcement physique, nous avons tenu la première réunion scientifique dans la salle des abbés du monastère et séminaire de Chalki. D'ailleurs, ce séminaire est fermé par les autorités turques depuis 1971. Prof. Dr. Ioannis Kourempeles, conférencier orthodoxe de l'Université Aristote de Thessalonique, a présenté des considérations sur le thème « Un Pape du Logos dans le Logos d'un Pape - La christologie de Joseph Ratzinger / Pape Benoît XVI. d'un point de vue orthodoxe ». Dans sa présentation, Kourempeles a présenté les bases de la christologie de Ratzinger et les a présentées aussi compatibles avec les propres accents christologiques de la théologie orthodoxe.Pour lui, une christologie de type logos, car c'est Joseph Ratzinger / Pape Benoît XVI. présenté dans ses écrits, l'un des nombreux éléments sur lesquels la théologie orthodoxe et la théologie catholique romaine s'accordent. Le cardinal Kurt Koch a donné une réponse à la conférence de Kourempeles, mais, comme il l'a dit, a eu du mal à trouver dans le document des points avec lesquels il n'était pas d'accord. Il a souligné qu'il y avait un danger de « déchristianisation » de la théologie et a souligné la correspondance entre l'Église orthodoxe et l'Église catholique romaine en matière de christologie. Après la longue et intéressante discussion théologique, on nous a fait visiter le soi-disant "séminaire fermé de Chalki" depuis 1971 et avons pu voir les salles de séminaire et les jardins du monastère. La journée s'est terminée par un service des Vêpres orthodoxes dans l'église de la Trinité du monastère, présidé par le métropolite Elpidophoros. A la fin des Vêpres, le cardinal et les membres des deux groupes d'étudiants ont reçu une petite réplique de Notre-Dame de Chalki en guise de protection et en souvenir de cette journée. Dans la soirée, nous sommes retournés à Constantinople comme prévu.

 

 

Le lendemain, après l'Eucharistie du matin dans l'église Antonius, nous avons visité le Patriarcat œcuménique de Constantinople. Après avoir participé à la Divine Liturgie dans la Georgskirche du Patriarcat œcuménique, on nous a fait visiter l'église et les locaux du Patriarcat. Entre autres, nous avons pu vénérer la colonne du martyre de Jésus-Christ ainsi qu'un certain nombre de reliques, notamment celles de saint Jean Chrysostome et de saint Grégoire le Théologien, qui ont été rendues par Rome le 27 novembre 2004 et ont maintenant une place spéciale dans la Georgskirche.

 

Après la visite, nous nous sommes arrêtés  deuxième partie académique de la rencontre à la "Grande Ecole de Genos", l'école du Patriarcat œcuménique à Istanbul. Tout d'abord, son Excellence l'évêque orthodoxe d'Avidos et professeur à la Faculté de théologie de l'Université d'Athènes, Kyrillos Katerelos, a donné une conférence sur le thème de « L'abolition des anathèmes entre l'Orient et l'Occident selon Joseph Ratzinger ». Il a rappelé le contexte historique du 50e anniversaire du baiser fraternel du Pape Paul VI. et le patriarche Athénagoras et a éclairé les événements ultérieurs du point de vue d'aujourd'hui. Mettez ensuite Stefanos Athanasiou  présente des parties importantes de sa thèse de doctorat au groupe d'étudiants pour discussion.

 

Après cette unité de travail, le nouveau groupe d'étudiants a été accueilli par le patriarche œcuménique Bartholomée dans la salle du trône du Patriarcat. Dans son discours, il a trouvé des mots d'éloge pour le pape Benoît XVI. Il a vu l'héritage qu'il avait créé se poursuivre dans le pape François. Le Patriarche a exprimé sa joie particulière pour l'admission des membres orthodoxes au Cercle des nouveaux étudiants et a souhaité à tous le succès de leurs activités. Les salutations du Cardinal Kurt Koch et des deux intervenants du New School Group, PD Dr. Michaela C. Hastetter et Prof. Dr. Christoph Ohly, ont été extrêmement cordiaux et ont suscité une grande joie chez le Patriarche œcuménique. Ensuite, il a salué personnellement chaque membre et a remis à chacun un livret dans lequel le retour des reliques de Rome est documenté. Après une série de présentations des membres des deux groupes d'étudiants, les invités ont dîné avec le Patriarche œcuménique et le Métropolite du Synode de Constantinople dans la salle à manger patriarcale. Afin d'épargner aux invités le retour à l'école susmentionnée avec la montée raide, le Patriarche a mis sa salle du trône à la disposition des membres du New Student Circle pour le tour final de sa propre initiative. C'était un geste généreux. Après tout cela, les membres du New Student Circle et ses invités ont vu la Corne d'Or, la mer de Marmara et le Bosphore ainsi que les baies de Constantinople et de la Calcédoine dans le cadre d'une excursion en bateau.

 

Le dernier jour, une liturgie patriarcale et synodale a été célébrée au monastère de Balouklo, où se trouvent les tombeaux des patriarches, en présence des membres des deux groupes étudiants. Avant cela, ils ont eu l'occasion de visiter les tombeaux des patriarches, où ils se sont arrêtés et ont dit une prière, en particulier sur la tombe du patriarche Athénagor Ier. Après la liturgie, le Patriarche a dit au revoir à chaque membre en remettant l'Andideron et a signé une carte de vœux au Pape émérite Benoît XVI. avec les membres des groupes d'étudiants et les invités.

 

La visite du Nouveau Cercle des Étudiants à Constantinople et la chaleureuse hospitalité de la part du Patriarcat sont ainsi devenues un prélude à la rencontre entre le Pape François et le Patriarche Bartholomée à Jérusalem, où le baiser fraternel entre le Pape Paul VI. et le patriarche Athénagoras devrait être commémoré.

Stefanos Athanasiou

 

[1] Le voyage a eu lieu à l'invitation du patriarche œcuménique Bartholomée et était prévu comme une soi-disant réunion nationale du nouveau cercle étudiant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : © Stefanos Athanasiou

NSK_2012_Konstantinopel_01.jpg